Safari en terre du Kilimandjaro

safari photo Afrique Kilimandjaro

« Kuwakaribisha Tanzania », ainsi retentissent les voix qui nous accueillent pour nous souhaiter la bienvenue, à l’aéroport Julius Nyerere. Les chaleureuses hôtesses nous ont fait découvrir les expressions typiques du Swahili, langue parlée bien au-delà la Tanzanie. En effectuant cette aventure de trois jours, j’étais très excitée à l’idée de découvrir enfin le pays du fameux mont Kilimandjaro. Découvrez des trésors du pays, comme si vous y étiez ! Vivez des moments immortalisés dans mon safari photo !

Le premier contact

Situé dans la partie australe de l’Afrique, le pays de Julius Nyerere est un territoire très vaste. L’on se croirait dans une forêt immense encore vierge. Des plaines aux parcs, en passant par le Kilimandjaro, l’on ne parvient pas à mesurer la complexité attirante des paysages africains. Nous commençons par découvrir la ville historique incontournable : Dar Es Salam. Anciennement connue sous le nom de « Mzizima », la cité est le référent économique du pays. Akil, notre guide de la journée, nous fait revivre l’histoire de cette ville, faisant allusion à la très grande influence qu’exerça l’ancienne capitale sur le développement de l’ex « Tanganyika », qui désignait une partie de l’actuelle Tanzanie.

Pendant notre cheminement sur les rues qui nous éloignent de l’aéroport, nous faisons escale à Palm Beach Hotel, Akil nous annonce que nous logerons dans cet espace paradisiaque. L’on peut admirer les plus belles plages du pays, situées aux abords de l’Océan Indien. Le sable est fin blanc âcre, et la vue aux horizons qui n’en finissent pas est impressionnante. J’ai la sensation que le pays m’ouvre ses bras et me dit : «reste chez nous ! » Après m’être installé, je ressors aussitôt pour profiter du coucher du soleil. Au bord de l’océan, les vagues caressent tendrement mes pieds, et tout pensif, je médite sur le safari photo prévu pour le jour suivant.

Au cœur de cette beauté brute

Un nouveau jour se lève sous le ciel de Dar Es Salam. Amani, notre guide touristique du deuxième jour nous emmène. Durant le trajet, j’admire, la nature à l’état sauvage, qui laisse les plantes se déployer en toute liberté. Amani nous propose de visiter le « Mikumi National Park ». Situé dans le « Mongoro Region », le parc national de Mikumi est contigu à la frontière septentrionale de la plus grande réserve faunique d'Afrique, le « Selous ». Bien que peu connu, ce parc très accessible s’étale sur une superficie de 3 230 km².

La diversité animale et végétale laisse plus d’un sans voix ! Venus observer les «Big Five» (guépard, lion, éléphant, buffle et rhinocéros), nous avons été servis. Les bassins d'hippopotames offrent un accès direct aux bêtes assoiffées de boue. La vue des oiseaux le long des cours d'eau offre une expérience particulièrement rare. Un troupeau de zèbres, confiant dans son camouflage, se pose. Les têtes des animaux sont alignées et les rayures se fondent dans un mouvement fluide.

Ne pouvant terminer mon aventure sans admirer le mont Kilimandjaro en grandeur nature, je presse notre accompagnateur de nous y conduire. Nous relions donc le Nord-Est du pays par un vol direct. Ensuite, nous prenons la route en direction de Moshi, au Nord du pays. C’est une ville située au pied de la montagne. En plus d’être populaire pour le commerce du café, Moshi est la capitale administrative de la région du Kilimandjaro. Pendant que le guide parle encore dans le minibus, nos regards se figent. Nous apercevons la montagne la plus haute d’Afrique. Le Mont Kilimandjaro est face à nous, sous nos yeux. Il est proche du mont Kenya. Classée parmi les plus hauts sommets du monde, Cette montagne est constituée de trois volcans endormis depuis plusieurs années : le Shira (3 962 mètres) ; le Mawenzi (5 149 mètres) et le Kibo, culminant à 5 895 mètres.

Le Kilimandjaro est admiré pour son glacier qui est menacé de disparition. Nous avons apprécié la couleur blanche neige des sommets, qui transparaissait entre de gros nuages. La montagne est fréquentée par les randonneurs qui souhaitent côtoyer la merveille de plus près. La journée tirant à sa fin, nous rentrons fatigués, mais très heureux. Quelle randonnée incroyable ! Hélas, il faut se résoudre à rentrer. Arrivée à la fin de mon séjour, je jette un dernier regard d’adieu à ma chère terre d’accueil, la Tanzanie. Rassasié et satisfait, j’embarque tout nostalgique, promettant de revenir dès que possible. Ce voyage m’a fait percevoir l’ombre des plus grandes richesses naturelles de ce pays, extrêmement sollicité pour des explorations. Voilà la terre du Kilimandjaro, pour une expérience au sommet.

Ça pourrait aussi t'intéresser

Pour être le premier à poster un commentaire

Connecte-toi
Notre concept Tags S'identifier Créer un profil