Le savoir-faire à Saint-François-Longchamp

Le savoir-faire vertigineux

En vacances dans les Alpes, nous nous trouvions dans le domaine skiable de Saint-François-Longchamp qui s'étend sur plusieurs flancs de la montagne du massif de la Lauzière. De taille moyenne, la station dispose de tous les services, commerces et restaurants pour plaire au plus grand nombre. Comme énoncé dans un précédent article, cela faisait 10 ans que je n'avais pas eu la chance d'aller au sport d'hiver. En 10 ans, beaucoup de choses ont changé : notre monde, la montagne, les stations de ski et surtout moi-même. Je recherchais de la nature et de l'authenticité dans les lieux et les hommes. Et lorsque mes parents m'apprirent que nous irions dans cette station de ski, je dois avouer que je ne m'attendais pas à trouver de l'authenticité dans cette station très touristique à cette saison.

La vie est une leçon quotidienne, elle m'a appris à nouveau à moins errer, dans mes certitudes lorsqu'il s'agit du futur, à supposer connaître comment la vie va s'écouler et sera faite. Car elle est si inattendue, si variante, inconstante. Certes, elle est faite d’obstacles mais qu'elle est belle et radieuse si on accepte de se laisser porter par son flot, se laisser guider par le moment présent et cesser de supposer connaître le futur qui se passe à vrai dire jamais, comme on l'avait imaginé.

Pour appuyer ce propos je voudrais à présent vous parler de 2 adresses, 2 lieux où l'éthique et le goût du vrai sont de prime, où l'authenticité et le savoir-faire brillent.

Savoir-faire à Saint-Francois-Longchamp #1 : La boulangerie La Marmotte

Le premier lieu, nous le trouvâmes dès notre arrivée au petit matin. La neige tombait abondamment. Pleins d’émerveillement mais aussi fatigués de la route, nous prirent un petit déjeuner dans la boulangerie La Marmotte, située sur la place de la Madeleine. Et quelle surprise ! Nous nous sommes régalés de produits faits maison, confectionnés par les mains d'un couple de passionnés. Cela faisait tellement longtemps que je n'avais pu déguster un pain chocolat et un croissant faits maison ! Le pain phare du lieu est à mon goût la galette savoyarde au levain, avec sa forme ronde généreuse, une croûte croustillante et une mie alvéolée et moelleuse. Pour la pâtisserie, la tarte aux myrtilles avec sa pâte sablée croustillante est succulente. A commander la vieille, pour déguster cette spécialité locale. Et oui... faire ces produits à la main, cela demande du temps et du savoir-faire, mais ces produits surpassent de loin nos produits industriels standardisés. Une boulangerie qui propose en partie, des produits faits-maison, ça ne court pas les rues... qui plus est, en haute altitude !

Savoir-faire à Saint-Francois-Longchamp #2 : La bergerie du soleil

Le deuxième lieu, nous nous y arrêtâmes pour faire une pause, sur la piste du de la station. C'est un chalet-restaurant d'altitude très pionnier dans son genre, tenu par un couple très engagé. La Bergerie du Soleil a introduit dans sa carte, des plats végétariens et végétaliens, avec des produits et des vins biologiques et biodynamiques s'il vous plaît. Comme restaurant d'altitude, on peut dire que cela surprend !

La bergerie du soleil - Saint-Francois-Longchamp

La bergerie du soleil à Saint-Francois-Longchamp © Mathieu


Pour l'après-midi, on peut déguster des pancakes d'une taille vraiment outrageuse, avec un chocolat au lait d'avoine ou d'amande. Le midi, on y trouve l'offre du skieur qui est imbattable ! Pour 16,50 euros nous y avons mangé un pot au feu aux légumes marinés dans le jus de noix de coco, une tarte citron meringuée et un café équitable malongo.

Pot au feu de légumes au lait de coco - La bergerie du soleil

Pot au feu de légumes au lait de coco de La bergerie du soleil © Mathieu


Pour les craintifs du vert, il est possible de manger de la viande comme une entrecôte. Mais le couple ne transige pas dans la qualité des produits et l'éthique. Les viandes sont exclusivement française, les fromages locaux ou encore les œufs sont issus de poules élevées en plein air. Le soir, il est également possible de venir manger dans le chalet, en montant les pistes dans une chenille.

Lorsque l'on réalise que ce restaurant d'altitude doit payer lui-même ces charges pour faire monter les marchandises, on comprend vraiment que cette adresse n'est pas comme les autres. Avant le profit, il y a au sein de cette maison une volonté de bien faire les choses, de façon raisonnée et avec du sens. Ce couple est armé de beaucoup de courage en s'engageant dans des pratiques plus respectueuses pour l'environnement et dans l'humain en permettant au plus grand nombre de manger bon et sainement, à un coût modeste. Nous avions eu de très bons moments, très doux et chaleureux. L'équipe nous a donné beaucoup de bonne énergie et d'inspiration sur le "faire autrement", refusant dogme statique de la société. En guise de départs, nous avons eu droit à un verre de Génépi de très bonne qualité, alcool montagnard à base de plantes, réchauffant tous nos membres avant de rechausser les skis pour rentrer à la station.

Sommet de montagne - Saint-Francois-Longchamp

Les sommets immaculés de Saint-Francois-Longchamp © Mathieu


Je tenais à écrire ces mots car je veux mettre en lumière ces femmes et ces hommes qui perpétuent le savoir-faire des bonnes choses et du bon goût, qui ne se laissent pas abandonner par la facilité de la production industrielle et du profit peu valorisant. Ils sont l'étendard d'un nouveau monde en devenir où l'homme retrouvera son respect et sa dignité envers lui-même et le monde qui l'entoure.

Ça pourrait aussi t'intéresser

Pour être le premier à poster un commentaire

Connecte-toi
Notre concept Tags S'identifier Créer un profil